Biographie du Ministre


M. KOBENAN Kouassi Adjoumani

Présentation de Monsieur le Ministre d'Etat, Ministre de l’Agriculture et du Développement Rural Président de la 29ème Conférence Régionale de la FAO pour l’Afrique

Nom et Prénoms : Kobenan Kouassi ADJOUMANI
Date et lieu de naissance : 01/01/1963 à Amanvi, Tanda
Nationalité : Ivoirienne
Situation matrimoniale : Marié, père de 7 enfants

Monsieur Kobenan Kouassi ADJOUMANI occupe les fonctions de Ministre de l’Agriculture de Côte d’Ivoire depuis le mois de septembre 2019.

Son très important département, qui gère les ressources essentielles de la Côte d’Ivoire a été élargi au Développement Rural en 2016.

Son titre exact est donc depuis cette date, Ministre de l’Agriculture et du Développement Rural de la Côte d’Ivoire.

Il vient d’être reconduit dans le troisième Gouvernement de la Troisième République de la Côte d’Ivoire en qualité de Ministre d'Etat, Ministre de l'Agriculture et du Développement Rural.

Avant d’être nommé Ministre de l’Agriculture et du Développement Rural, il avait en charge le Ministère des Ressources Animales et Halieutiques de 2002 à 2005, dans un contexte de crise socio-politique dont il a ensuite repris les rênes de 2011 à septembre 2019.

En sa qualité de Ministre des Ressources Animales et Halieutiques, il a su relever le niveau de ce secteur qui affichait un visage peu reluisant à sa prise de fonction, celui d’un ministère dépeuplé, dévasté et en ruine, avec plus de 70% des infrastructures détruites.

En effet, le ministère des ressources animales et halieutiques s’est doté d’un document de politique sectorielle, le Plan Stratégique de Développement de l’Elevage, de la Pêche et de l’Aquaculture, adopté le 28 décembre 2016 par le gouvernement Ivoirien et dont l’objectif poursuivi était de renverser les tendances et de faire en sorte de réduire les déficits de notre pays en protéines animales et halieutiques de qualité. Ce document de politique est aligné sur le Programme National d’Investissement Agricole (PNIA) et le Programme National de Développement (PND).

Par ailleurs, les résultats obtenus après la mise en application des recommandations inscrites au PSDEPA ont démontré l’efficacité de ce programme. Ainsi, dans le secteur avicole par exemple, la production de viande de volaille a été multipliée par 3 et celle d’œufs destinés à la consommation est telle que la Côte d’Ivoire peut se féliciter d’être autosuffisante en œuf.

En ce qui concerne la réhabilitation des infrastructures, d’importants chantiers ont été ouverts pour permettre aux consommateurs et aux acteurs exerçant dans la filière de disposer d’un cadre de travail moderne et respectant les normes internationales.

A cet effet, le Complexe Abattoir marché à bétail de Port-Bouët a été réhabilité grâce à un Partenariat Public Privé avec le District Autonome d’Abidjan, ce qui permet aujourd’hui de disposer d’un abattoir moderne répondant aux normes internationales de qualité sanitaire.

Les infrastructures de pêche ont également connu une amélioration.

Grâce à la politique d’ouverture du Président de la République, et par l’entremise du Ministère des Ressources Animales et Halieutiques, la Côte d’Ivoire a bénéficié d’un don du Japon pour la construction, à Sassandra, d’un marché central dont les travaux sont terminés et d’un port de pêche dont la fin des travaux est prévue en décembre 2019.

Aussi, grâce aux liens d’Amitié et de Fraternité exceptionnels entre le Président Alassane Ouattara et le Roi du Maroc, Sa Majesté Mohammed VI, que Dieu l’assiste, a décidé d’offrir gracieusement à la Côte d’Ivoire deux débarcadères modernes, l’un à Locodjro (commune d’Attécoubé) et l’autre à Grand Lahou.

Enfin, grâce à la coopération entre l’Union Européenne et l’Etat de Côte d’Ivoire, notre pays dispose aujourd’hui d’un système de surveillance satellitaire qui nous permet de géolocaliser tous ceux qui opèrent dans nos eaux dans la Zone Economique Exclusive (ZEE). Toutes ces actions sont à saluer et à encourager.

La liste des réformes et des projets entrepris par le Ministre Kobenan Kouassi Adjoumani n’est pas exhaustive, cependant, ils ont été reconnus et encouragés par ses pairs. Ainsi, il a été élu Président de la Conférence Ministérielle sur la Coopération Halieutique entre les Etats Africains Riverains de l’Océan Atlantique (COMHAFAT), afin de lutter efficacement en faveur du développement, de la coordination et de l'harmonisation des efforts et des capacités des Etats membres en vue de préserver, exploiter, mettre en valeur et commercialiser les ressources halieutiques des différents pays membres.

D’ailleurs, il n’y a pas que dans le monde professionnel que le Ministre Kobenan Kouassi Adjoumani fait l’objet de plébiscite.

En effet, le Ministre Kobenan Kouassi Adjoumani est aussi un homme politique très engagé et dévoué pour le bien-être de ses populations. En cela, il est élu sans discontinuer, député du département de Tanda depuis plus de 25 ans et président du conseil général de Tanda, puis président du conseil régional du Gontougo, depuis 2013.

Tout d’abord Délégué Départemental du PDCI-RDA de Tanda I, Membre du bureau politique du PDCI-RDA, il fut nommé Vice-président du groupe parlementaire PDCI-RDA entre 2000 et 2002 et il faisait partie du Comité exécutif national du PDCI-RDA jusqu’à la création du RHDP, le 26 janvier 2019.

Il est dorénavant membre du Conseil Politique et du Conseil Politique de la première formation politique du pays, le Rassemblement des Houphouétistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP), dont il assure également le Porte-parolat Principal.

Ces engagements au service de son pays et de la paix lui ont valu la reconnaissance de l’Etat qui l’a élevé au grade d’Officier dans l’Ordre National et Commandeur de l’Ordre du Mérite Agricole et des organisations internationales. Ainsi, il se voit décerner le diplôme de meilleur agent de développement par ROTARY INTERNATIONAL en 2008. De même, il est désigné Ambassadeur de la paix par la Fédération pour la Paix Universelle.

Enfin, il a été décoré dans l’Ordre du Mérite Agricole Français, comme Commandeur, par son collègue le Ministre Stéphane Travert en février 2018 lors du Salon International de l’Agriculture de Paris.

Diplômé en communication du « training vidéo » de présentation efficace de Dale Carnegie, il est également titulaire d’une Licence ès Lettres Modernes obtenue à l’Université d’Abidjan et d’un Certificat d’Aptitude Pédagogique pour l’Enseignement Secondaire (CAPES), option Lettres modernes à l’ENS.






Voir le CV du Ministre en anglais
PNIA Programme National d’Investissement Agricole
En savoir plus

Statistiques

© 2016 Ministère de l’Agriculture et du Développement Rural
Conception & réalisation
footer-shadow